Société régionale de transport de Sfax 
La qualité d’abord

Le transport en commun est parmi les secteurs les plus dynamiques de la ville de Sfax. La Société régionale de transport de Sfax (Soretras) assure quotidiennement  le transport de 21.000  personnes. Ce chiffre important n’est pas en mesure de répondre aux attentes des usagers. Un grand problème se pose, l’offre de ce mode de transport collectif ne répond  qu’au tiers des demandes. Ce constat général est le résultat de plusieurs facteurs. Les capacités réduites de la Soretras sont dues à l’état de son parc. La société possède 383 bus. 273 véhicules seulement circulent. Les autres sont en panne. «Sfax nécessite plus de 400 autobus pour répondre aux demandes des habitants. Ce déséquilibre entre l’offre et la demande est la principale cause de ce climat de mécontentement qui règne depuis des années entre la Soretras et les passagers», précise M. Amir Griaâ, directeur de l’exploitation à la Soretras.

239 bus sont  réservés au transport urbain dont les élèves et les étudiants sont les principaux utilisateurs. Le reste circule entre les villes. «La société essaye avec ce nombre réduit de véhicules de répondre aux demandes accrues des utilisateurs. Chaque bus circule 14 heures par jour. Nous assurons quotidiennement 1.400 voyages des 1.700 programmés dont 530 sont réservés aux étudiants. Ce rythme élevé est la principale cause des pannes. La grande partie du parc est dans un état  dégradant», ajoute le responsable.

Un autre problème se pose pour la Soretras. Soixante nouveaux bus achetés au cours des trois années précédentes souffrent d’un problème technique. La vitesse de circulation de ces véhicules ne doit pas dépasser les 50 km/h afin d’éviter les risques de dérapage. Le nombre de voyages assurés donc par ces autobus va diminuer. 
S’ajoutent à ces conditions liées à la situation matérielle et organisationnelle de la Soretras d’autres causes touchant à l’aspect général de Sfax. La ville souffre d’un grand problème d’embouteillage. Pendant les heures de pointe et avec un nombre illimité de voitures privées stationnées aux bords des rues, la circulation des bus devient difficile.  Le chauffeur met beaucoup de temps pour arriver à sa destination. Cette perte de temps réduit le nombre des voyages et amplifie  le mécontentement des clients. 

La Soretras a essayé d’améliorer la qualité des services offerts aux clients. Une étude a été réalisée récemment. Le premier diagnostic a montré que trois facteurs empêchent la réalisation de cet objectif. Il s’agit notamment de l’état du parc des autobus, les nombreux accidents et les heures de pointe, c’est-à-dire l’encombrement. 
En dépit d’une situation financière difficile, la Société de transport régionale de Sfax s’attache à améliorer la qualité des services. Ce sont les subventions accordées par l’Etat qui aident à réaliser ce programme. Notons qu’une recette moyenne d’une ligne de 18 km ne dépasse pas souvent 15.700D, alors qu’un kilomètre coûte pour la société 2.000 dinars.  

L’étude a montré que la première solution consiste à réserver des autobus spéciaux pour les élèves des lycées se situant sur la même ligne. Cette solution a permis de gagner du temps. 
Une autre solution reste à réaliser. Il s’agit de la création de couloirs réservés aux autobus. «Actuellement, nous travaillons avec tous les intervenants pour construire des sites propres pour la circulation des autobus. Les études sont dans leur  phase finale. Contrairement à ce que les gens disent, les rues de Sfax ne sont pas étroites, c’est le stationnement anarchique des voitures aux bords des routes qui réduit leur largeur. Il suffit d’avoir cinq mètres pour créer ces couloirs spéciaux. En interdisant ce type de stationnement, nous aurons les cinq mètres nécessaires aux sites propres», précise notre interlocuteur.
Ces couloirs réservés vont permettre de gagner du temps, de multiplier le nombre de voyages et de satisfaire les clients. 

Pour ce qui est des habitants des zones se situant à une périphérie de 25 km du centre-ville et qui demandent l’augmentation du nombre de voyages quotidiens, le directeur de l’exploitation a indiqué que c’est leur droit mais, faute de moyens financiers, la société n’est pas à même de satisfaire cette demande. Rappelons que ces régions font partie du transport régional. Elles bénéficient de deux voyages, un le matin et l’autre l’après-midi.
En attendant la réalisation de ce projet, la Soretras   a entamé l’exploitation d’un dépôt de remisage des véhicules au début de l’année 2007. Ce dépôt, qui assure le remisage et la protection de 200 bus, a été construit sur un terrain de 60.000 m2 situé près du nouveau port de pêche de Sfax.  Le coût de ce bâtiment est de l’ordre de 8 millions de dinars financé à 80% par la Banque mondiale dans le cadre du crédit sectoriel du transport. Selon M. Griaâ, ce dépôt est un acquis pour la Soretras. Il permet d’offrir une aire de remisage où il est assuré aux véhicules des conditions de protection, de sûreté, de propreté et d’entretien permettant d’améliorer la disponibilité du parc et contribue à l’amélioration de la qualité du service. 

En ce qui concerne l’aménagement des stations, la tâche paraît difficile suite au grand nombre de stations et au   vandalisme de certains usagers.


Auteur : Samira HAMROUNI                                                     Ajouté le : 16-11-2011 

 

Autres media

إبرام شراكة مع المعهد العالي للفنون والحرف بصفاقس

Savoir plus

Visite de Monsieur le Ministre du Transport à Sfax

Savoir plus

Un partenariat entre la SORETRAS et l'Autorité Nationale de Lutte Contre la…

Savoir plus

Un accord de partenariat entre la ST de Sfax et la HEC de Sfax

Savoir plus
Sfax, Tunisie
27 Sept 2021
Lun, 06:23

Nos Partenaires

Map des lignes

إبرام شراكة مع المعهد العالي للفنون والحرف بصفاقس

Savoir plus

Visite de Monsieur le Ministre du Transport à Sfax

Savoir plus

Un partenariat entre la SORETRAS et l'Autorité Nationale de Lutte Contre la…

Savoir plus

Un accord de partenariat entre la ST de Sfax et la HEC de Sfax

Savoir plus

Nos Partenaires

Map des lignes

Sfax, Tunisie
27 Sept 2021
Lun, 06:23